Au cours de mes promenades, j'ai souvent l'envie de prendre des portes en photo. Des portes d'entrée (ou de sortie) qui pourraient raconter des histoires sur les gens qui sont passées par là ou qui, comme moi, s'arrêtent un instant pour les regarder et les garder en souvenir.

Sur cette-la, à Milly-la-Forêt, j'ai aimé sa symétrie avec la voûte, la pierre et le bois intemporels que j'ai tout suite "vu" en noir et blanc.